APPELEZ- MOI
 

« Ma mère vient d’être diagnostiquée Alzheimer, que faire ?! »

La maladie d’Alzheimer touche près de 850 000 personnes en France, principalement des femmes. Cette pathologie qui survient généralement après 65 ans est synonyme de perte progressive de la mémoire et d’une altération du raisonnement. Votre mère vient d’être diagnostiquée Alzheimer ? Quelques conseils pour organiser son quotidien et le vôtre.


Maintenant commence votre rôle d’aidant

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative du système nerveux qui va progressivement priver votre proche de ses capacités intellectuelles, de la perception de la réalité et de ce qui fait son identité. La détérioration progressive des fonctions cognitives conduit la plupart du temps à la perte d’autonomie et une prise en charge en milieu institutionnel s’avèrera certainement nécessaire un jour ou l’autre. Sachez toutefois que des moyens existent pour retarder l’échéance.

En attendant, il vous faut organiser le quotidien de votre proche et le vôtre en intégrant cette nouvelle donne, la maladie. Votre vie, rassurez-vous ne va pas basculer du jour au lendemain et tout va, petit à petit, se mettre en place. Néanmoins si vous acceptez difficilement cette annonce, vous pouvez bénéficier d’une consultation psychologique sur prescription médicale.

Le maintien à domicile, une organisation à mettre en route

Des aides extérieures par des aides-ménagères, infirmiers, kinésithérapeutes… vous soulageront dans la gestion du quotidien.

Le médecin traitant ou le neurologue de votre mère resteront à votre écoute pour vous offrir le soutien psychologique dont vous aurez besoin. N’hésitez pas à leur faire part de vos angoisses, de vos craintes, de vos difficultés. Ils seront d’excellent conseil pour la prise en soins de votre proche. Au vu de l’évolution de sa maladie ils prescriront des médicaments pour corriger les troubles comportementaux et stabiliser son état général, psychologique et physique.

Préserver l’autonomie et la liberté de mouvements des malades d’Alzheimer est essentiel pour retarder les effets de la maladie. Le recours aux nouvelles technologies représente une réponse pertinente favorable au maintien de l’autonomie et de la qualité de vie. Il peut s’agir d’application pour smartphones et tablettes, de systèmes de détection de chutes, de bracelets de géolocalisation. Des dispositifs sont donc prévus pour sécuriser les patients qui souffrent d’une absence soudaine de repères, se trouvent désorientés et pour rassurer les aidants.

Alzheimer ? Ne restez pas seul(e) face à la maladie de vos proches

Il faut savoir que l’épuisement physique et psychologique représentent un risque majeur chez les aidants familiaux qui accompagnent un proche atteint d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. Accepter d’être aidé(e) et savoir prendre du répit est indispensable pour préserver votre santé.

Partez à la recherche de l’information auprès d’associations spécialisés comme votre antenne locale France Alzheimer. Le site vous fournira tous les renseignements qui vous seront utiles. Vous pouvez également contacter le CCAS de votre mairie, votre Conseil Général ou votre Caisse d’Assurance Maladie.

Des hôpitaux de jour ou des centres d’accueil existent un peu partout en France et proposent de nombreuses activités physiques ou adaptées à la pathologie. Il peut s’agir de séances de jardinage, de sorties etc… Le Palais de Tokyo à Paris en partenariat avec l’association France Alzheimer organise par exemple des visites pour les malades et leurs accompagnants permettant de vivre des moments de partage en occultant pour un temps la maladie.

 

Découvrez notre article sur Seniors connectés : le tour du web de ces retraités hyperactifs

Les avantages de Tavie