APPELEZ- MOI
 

Les vaccins recommandés pour les seniors

La vaccination est une des conditions pour rester en bonne santé après 65 ans. Se faire vacciner n’est pas seulement réservé aux enfants. Avec l’âge, on devient plus fragile et de nombreuses maladies infectieuses peuvent occasionner des complications plus sérieuses, a fortiori si l’on est atteint de pathologie(s) chronique(s).

La vaccination des seniors : un acte important et nécessaire

 

Le vieillissement du système immunitaire et l’affaiblissement de leurs défenses rend les personnes âgées plus fragiles et plus sensibles face aux maladies et infections. Avec l’âge, on tombe plus souvent malade, avec des conséquences plus lourdes chez un senior que chez un jeune de 20 ans. On meurt plus souvent de la grippe ou d’une pneumonie à 80 ans qu’en pleine jeunesse. La vaccination protège de l’infection et, en cas de contraction de la maladie, en diminuera la virulence.

Il est important d’être vacciné pour développer les anticorps nécessaires afin de combattre la maladie. La séroconversion (période durant laquelle les anticorps apparaissent dans le sang) dure plus longtemps chez les personnes âgées.

Être vacciné permet d’éradiquer certaines maladies épidémiques (la grippe notamment). La vaccination s’inscrit donc comme un acte médical et de santé publique important.

Toute maladie prise à temps sera mieux soignée. Le fait d’être reliée à une plateforme d’écoute comme Tavie Attentive permet à la personne âgée d’être suivie, d’être écoutée en cas de besoin et, à son entourage, d’être informé de tout problème. (https://www.tavie.fr/nouveaute-tavie-attentive/)

Les vaccins universels à vérifier !

Les trois vaccins DTP, dits universels, (diphtérie, tétanos, poliomyélite) pratiqués dans l’enfance, doivent être à jour chez les seniors. Bien que le risque qu’un Français sédentaire contracte aujourd’hui la diphtérie ou la poliomyélite soit faible, voire nul, il n’en est pas de même avec le tétanos qui n’a, lui, pas complètement disparu en France. Cette maladie, dont le taux de protection diminue avec l’âge, concerne surtout les patients âgés d’environ 78 ans.

N’hésitez pas à faire vérifier par le médecin traitant de vos proches s’ils sont à jour de leurs vaccins. Être à l’abri de ces maladies est plus rassurant pour eux comme pour vous !

Les vaccins recommandés pour les seniors

En dehors des vaccins basiques, il en existe d’autres, indispensables lorsque l’on vieillit. Pensez à faire vacciner vos proches contre :

– La grippe, une maladie infectieuse pouvant dégénérer en pneumonie ou en déshydratation et se révéler fatale dans de nombreux cas. Le vaccin doit être administré tous les ans (le virus mute chaque année) en septembre et octobre, avant les grandes épidémies de grippe. La grippe peut être contractée malgré la vaccination, mais l’impact de la maladie sera dans ce cas largement atténué.

– Le pneumocoque, principale cause de pneumonies et de méningites bactériennes. Sur 130 000 personnes infectées chaque année, 40 % sont des personnes de 65 ans et plus. Les seniors diabétiques ou atteints d’insuffisance respiratoire sont les sujets les plus exposés. Le vaccin contre le pneumocoque est associé au vaccin contre la grippe.

– Le zona, une infection cutanée due au même virus que celui de la varicelle. Les plus de 80 ans sont deux fois plus exposés au zona qu’une personne jeune, avec le risque majeur de complications. Les seniors sont particulièrement prédisposés lorsqu’ils sont en présence de petits enfants ayant contracté la varicelle.

– La coqueluche, une infection respiratoire bactérienne, contagieuse, en recrudescence. On aurait tort de penser qu’il s’agit seulement d’une maladie infantile ! L’évolution de la maladie, souvent longue, commence par une toux, des éternuements et de la fièvre. Un vaccin avec rappel tous les dix ans est fortement recommandé.

 

Découvrez notre article sur Beaucoup de seniors souffrent et trouvent ça normal. Que faire quand on est un proche ?

Les avantages de Tavie