APPELEZ- MOI
 

Comment vivre le plus longtemps possible en bonne santé ? Les secrets des centenaires…

Augmenter l’espérance de vie est au cœur de bien des études. Plusieurs régions du monde présentent un pourcentage élevé de centenaires, comme la province de l’Ogliastra, en Sardaigne, l’île grecque d’Ikaria, l’île japonaise d’Okinawa et des villages comme Acciaroli, dans le sud de l’Italie. Y aurait-il donc un secret de longévité ? Découvrez les bonnes habitudes pour vivre longtemps en bonne santé, et partagez ces informations utiles avec vos proches…

Manger sainement, mais raisonnablement !

L’alimentation joue un rôle clé dans la longévité. Les adeptes du régime crétois ou méditerranéen et de dîners plus légers que les déjeuners seraient favorisés en ce qui concerne le passage aux années à trois chiffres. Essentiellement composé de viandes maigres, de poissons, de fruits et de légumes, avec une préférence pour l’huile d’olive au détriment des autres graisses, le régime crétois a montré toute son efficacité, notamment sur l’île d’Ikaria, en Grèce, un îlot de longévité.

Manger oui, mais pas trop ! La restriction calorique, selon les chercheurs, ralentirait le processus du vieillissement. En quittant chaque jour la table en ayant faim comme le font, pour respecter leurs coutumes, les habitants de l’île d’Okinawa, vous augmenterez vos chances de vivre plus longtemps.

Des pieds à la tête, faites tout fonctionner !

La sédentarité est la première cause de maladies telles que le diabète, certains cancers et, bien sûr, les maladies coronariennes. Un seul mot d’ordre : bougez ! Cultiver son potager, éviter le plus possible les ascenseurs au profit des escaliers, marcher tous les jours ou faire comme les habitants d’Acciaroli qui gravissent chaque jour les rues escarpées du village, jardinent ou pêchent… c’est bon pour le moral et la santé.

Pour vivre plus longtemps, il est aussi conseillé d’entretenir votre activité cérébrale. Lecture, mots croisés, jeux de mémoire… faites travailler votre cerveau !

Enfin, bon nombre de personnes très âgées semblent avoir une activité sexuelle qui ne serait pas étrangère à leur longévité. S’aimer pour vivre mieux et plus vieux ? Un remède magique !

Sommeil et vie sociale égalent longévité assurée

Qui dort dure ! Le sommeil aurait aussi un fort impact sur la longévité. Élément clé de l’art de vivre sarde et ikarien, la sieste d’après-midi (pas plus de 20 minutes) diminuerait de 30 % le risque de mourir d’une maladie cardiaque.

Enfin, ne pas se sentir seul, être entouré, avoir une vie sociale épanouie contribuerait aussi à survoler les années. Le tissu associatif, les amis, la famille joueraient un rôle majeur au regard de la longévité. La vie sociale conserve ! C’est aussi pour cela que Tavie a créé un dispositif d’objets connectés et de services qui aident à maintenir une stimulation sociale avec sa famille, ses aidants et sa ville quand on est plus âgé et que l’on vit chez soi : c’est Tavie attentive, à découvrir en cliquant ici.

En conclusion, pour vivre longtemps…

Si notre espérance de vie est au moins en partie inscrite dans notre ADN (plus de la moitié des ascendants connus de Jeanne Calment avaient dépassé les 70 ans), la plupart des gérontologues sont unanimes sur le fait que, pour vivre longtemps, le mode de vie est encore plus important que les gènes !

 
 

Découvrez dans notre précédent article «  Avoir un animal de compagnie, quand on est seul chez soi : les bonnes pratiques.

De multiples avantages